Un peu d’histoire

Andrianampoinimerina (1740-1810)

 

Les premiers malgaches

L’histoire de Madagascar commence avec l’arrivée des navigateurs austronésiens venant de l’archipel indonésien.

Vers le milieu du premier millénaire jusqu'au 16e siècle, arrivent de nouveaux immigrants du Moyen Orient (Perses du Shiraz, Arabes d’Oman), des Bantous d’Afrique et des orientaux (Indiens du Gujarat, Malais, Javanais), des européens (Portugais ou autres). Une vingtaine d’ethnies vont constituer des royaumes qui vont se faire et se défaire jusqu’à la fin du 16e siècle. 

Du 16ème au 19ème siècle: Une succession de royaumes régionaux jusqu'à l’unification.

A partir du 16ème siècle, trois grands royaumes vont se distinguer :

  • Le royaume Sakalave à l’ouest,
  • le royaume Betsimisaraka à l’est
  • le royaume Mérina au centre

Ils étendent leur influence géographique, autant que politique auprès des rois locaux. La nation malgache se met petit à petit en place.

1787 : début de règne du roi Andrianampoinimerina (1740-1810) dont l’objectif est de réunir tous les peuples de Madagascar en un seul royaume.

1883 : Ranavalona III sera la dernière reine ; elle sera faite prisonnière en 1896 par l’armée française puis déportée en Algérie où elle mourra en 1917.

 

Début de la colonisation

Après une longue guerre, l’armée française occupe Madagascar en 1896 ; l’annexion de l’île est votée par les députés français, le général Gallieni est nommé gouverneur avec les pleins pouvoirs.L’Etat colonial se met en place .L’île se dote de quelques infrastructures (routes, hôpitaux, écoles). Les Malgaches sont soumis à partir de 1904 au code de l’indigénat.

Dès 1913 des mouvements anticolonialistes naissent.

1946 : Madagascar devient un Territoire d’outre-mer (TOM). Cette même année naît le parti indépendantiste Mouvement Démocratique de la Rénovation Malgache (MDRM).

29 mars 1947 : insurrection faisant des dizaines de milliers de morts. Elle durera 20 à 21 mois.

14 octobre 1958 : proclamation de la République

29 avril 1959 :  constitution de la 1ère République. Philibert Tsiranana est élu président.

 

Après l’indépendance

26 juin 1960 : proclamation de l’indépendance

1972 : quelques semaines après sa réélection Tsiranana est renversé et une révolution se développe jusqu’en 1975.

15 juin 1975 : Didier Ratsiraka est porté au pouvoir par l’armée, la République Démocratique Malgache (IIe République) est votée à une large majorité.

1993 : nouvelle constitution et avènement de la IIIe République. Albert Zafy est élu président

1996 : destitution de Zafy et retour de Didier Ratsiraka en 1997.

2001 : en décembre, le maire de la capitale, Marc Ravalomanana, arrive en tête de l'élection présidentielle. Il est réélu en décembre 2006.

2009 : Après une période d’émeutes, le 31 janvier, Andry Rajoelina s'autoproclame « en charge » de la République de Madagascar. En mars, il devient président de la Haute Autorité de Transition (HAT) en attendant la tenue de nouvelles élections.A partir de cette date, le Président de la  HAT fait face à une instabilité politique permanente.

Les quatre grandes mouvances politiques, chacune étant  dirigée par un ex-président, se disputent  le pouvoir.

Novembre 2010 : Tentative de coup d’Etat militaire.

Une pression internationale tente de mettre en place les conditions pour que les élections puissent se dérouler.

2013 : un accord entre les grandes mouvances permet la tenue de l’élection  présidentielle :

 1e tour le 25 octobre, 2e tour le 20 décembre (en même temps que les législatives).

Le 17 janvier 2014, Hery Rajaonarimampianina est officiellement proclamé président de la République (53,49 %), contre 46,51 % pour Jean-Louis Robinson.

Dans le cercle, le territoire d'intervention de PROJET ACTION
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION