Nouvelles des chantiers et des villages

 

Chantier du Lycée d’Analamisampy (équipes M. Manitra) :

Les travaux ont démarré mercredi 13 avril après discussion du Maire et de son équipe sur la disposition des différents bâtiments en ayant en tête votre conseil de ne pas les implanter trop près de la route pour le cas où un véhicule ferait une sortie de route. De fait, ils sont placés à 20 m minimum de la RN9.

Les soubassements des bâtiments sont faits et les ouvriers s’occupent de l’élévation des murs. Certains sont déjà à 1,40 m de hauteur, soit trois rangées de parpaings au-dessus des appuis de fenêtres.

Le bâtiment « divers locaux » a démarré plus récemment le 9 Mai.

 

Chantier des 2 salles supplémentaires du CEG Analamisampy (M. Manitra) :

Les travaux ont démarrés le 16 Mai.

 

Chantier 2 salles supplémentaires CEG Antseva (équipes GECIP) :

Les travaux sont actuellement (10 Mai) au niveau des chaînages, les planches de coffrage sont installées ; ces travaux avancent bien.

 

Chantier école primaire 4 salles et salle préscolaire Ankiliabo (GECIP) :

Le 16 Mai, les travaux en sont au niveau des chaînages.

 

Chantier salle préscolaire Namaboha (équipes GCM M. Lalao) :

Le 10 Mai, les travaux en étaient au niveau des pignons et lors de mon passage, l’équipe s’occupait des claustras.

 

Chantier école primaire 4 salles et salle préscolaire Betakilotse (GCM) :

Malgré le problème d’organisation au niveau de l’approvisionnement en eau du chantier, les travaux avancent et sont au niveau de la pose des claustras. Les claustras du préscolaire sont tous posés.

Pour les 4 salles du primaire, l’équipe finira le béton du soubassement samedi 14 Mai.

 

Les brodeuses d’Ankaraobato :

Lisa et son équipe ont terminé tous les petits sacs « épices » et ont bien avancé les torchons et les sacs à pain :

torchon « charrette zébus » : 10/10 faits

torchon « cocotiers » :             5/10 faits

torchons « taxi-brousse » :    10/10 faits

5 séries de 2 sacs à pain :      6/10 faits

 

Mais Lisa m’a signalé que le prix du tissu de coton a beaucoup augmenté … cela pour demander indirectement une révision des prix. (NDLR : à voir en juin)

 

Madame la Ministre de l’Enseignement technique de passage au CFP et Lycée Technique d’Ankaraobato :

Madame la Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) a profité de son passage à Tuléar pour visiter le CFP et rencontrer les parents d’élèves en présence des députés de Tuléar 1 et Tuléar 2, du préfet de la région Atsimo-Andrefana et des Maires de la partie nord du district de Tuléar 2.

J’ai aussi remarqué la présence de journalistes de Radio Mazava et de l’Antenne Nationale.

Après l’hymne national, le protocole a demandé qu’un représentant des « ray aman-dreny » fasse le discours de bienvenu. En tant que président FRAM (parents d’élèves), c’est M. Bob qui a été désigné. Bob a profité de cette occasion pour faire un petit rappel de l’historique du CFP (réalisé par Projet Action en 2010). Il a parlé d’un dénommé « Masikorofoty » appelé Philippe MEYER et les applaudissements ont inondé la salle. Si nous avons ce CFP, dit-il, c’est grâce à Projet Action et au partenariat qu’elle a tissé avec les communes de la partie nord du district. L’assistance a encore applaudi. Il a aussi parlé de Robson TSIRAVOA en indiquant l’endroit où il est enterré.

Le député Rochelin a commencé son discours en me demandant avec insistance de vous transmettre ses reconnaissances pour toutes les interventions de Projet Action en faveur de l’éducation des enfants de la brousse. Ses propos étaient longs là-dessus et il a terminé en parlant de nos réalisations 2022 et du 12e anniversaire du CFP (fêté le 24 juin prochain) et du partenariat de l’ETFP avec Projet Action.

Dans son allocution, Madame la Ministre m’a aussi demandé de vous transmettre ses remerciements et ceux qui bénéficient et bénéficieront des formations dispensées par le CFP « Que les élites du pays sortent de ce CFP » dit-elle, en demandant à son auditoire d’applaudir fort pour rendre hommage aux parrains et donateurs de Projet Action et à Philippe MEYER. Elle a terminé son discours en souhaitant longue vie à Projet Action et à son Président.

 

Alijaona Rajomalahy et Philippe Meyer

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Salama tompoko ! Vaovao, maresaka ? J’espère que vous allez bien ainsi que toute la famille. Je suis revenu de brousse samedi 20.11 et je vous transmets les salutations des villageois.

A chaque passage dans les villages, les premiers mots qui sortaient de leurs bouches étaient « Manao akore Philippe ? », « Tsy manahy va ie agne ? », « ombia ie avy aty Madagasikara ? » pour me demander comment allez-vous ? Êtes-vous en bonne santé ? Et quand viendrez-vous à Madagascar ?

J’ai bien compris leur souci et pour les rassurer, je leur ai fait part de notre discussion sur la réouverture des frontières annoncée pour le mois d’octobre. Pour se tranquilliser, ils disaient simplement « Mba harovan’ny Zanahary amin’ity areti-mandonja erantany toy lahy roze ; ka mba hivoha amin’izay frontières zao ! » (Que le Seigneur le protège de cette horrible maladie mondiale et que les frontières soient enfin ouvertes).

Concernant l’éducation, le COVID19 a bouleversé la vie des enfants et des jeunes. La fermeture prolongée des écoles et les effets négatifs de la contraction économique ajoutée aux conséquences de la faible production agricole causée par la sécheresse viennent aggraver la crise qui sévissait déjà.

Malgré cela, les résultats des examens officiels de cette année sont meilleurs que l’an passé (NDLR : la notation n’a-t-elle pas été « aménagée »?).

Ci-dessous les résultats du BEPC.

Communes ou villages   inscrits   admis    %

Milenake + Esperanto       125+74   90+74    82

Tsianisiha                            103          87       84

Manombo                            137        107       78

Tsifota                                   85          56        66

Beroroha                              44           38       86

Ankadobarika                       45           24       53

Ankililoake                          479         296       62

Analamisampy                    193        126        65

 

Quant au BAC de l’enseignement général le taux est de 48 % pour le lycée de Tsianisiha (20/42) et de 55 % pour celui d’Ankililoake (256/464).

Pour l’enseignement technique, les résultats de cette année sont prometteurs. Le directeur du CFP nous a fait part de l’émotion des parents lors de la publication des résultats. La joie de ces derniers était indescriptible en regardant la liste où figurait le nom de leurs enfants :

BAC                       CFA                   CAP

Filière            inscrits  admis    inscrits  admis

Maçonnerie       15        15          13         10

Ouvrage Bois    18        15          15         12

Agriculture          -           -           25         22

Elevage              -           -           35         33

 

Je précise que « les deux frangins » de Tsaragiso, nos plus proches voisins, (Déric et Laïmaro)  ont eu leur CFA … c’est l’évènement du siècle dans la famille !

 

A propos du BAC technique, voici les résultats :

Spécialité                   inscrits         admis

Agriculture                     24                24

Elevage                         20                20

BTP                               10                  9

Ouvrage Bois                  5                  5

Mécanique Auto              4                  4

 

Concernant le quotidien des paysans, le manque d’eau influe fortement sur la production de nourriture. Les rizières sont à sec et les maïs, manioc, patates douces et pois du Cap n’ont pas pu être plantées. La verdure s’est raréfiée et même les animaux ont du mal à trouver de quoi remplir leur panse. Depuis le mois de juin, on s’attendait à une stabilité des prix, mais c’est tout le contraire qui s’est produit. Le prix du gobelet de riz est maintenant à 850 Ariary (NDLR : en mars 2020 il était à 500 Ar). A maintes reprises, l’État a tenté de mettre un coup d’arrêt à cette envolée mais en vain !

La saison des pluies démarre généralement en novembre ou décembre, nous espérons fortement que cette fin d’année 2021 et le début 2022 voient les nuages porteurs de pluies arriver sur le sud et le sud-ouest de Madagascar.

 

Concernant les chantiers de la 2e phase :

 

Matsa : Malgré les retards et les augmentations du prix des matériaux, l’école primaire et la grande salle préscolaire sont terminées et réceptionnées. Vous ne pouvez pas deviner la joie des enfants en voyant leur nouvelle école terminée. Pour exprimer sa satisfaction, le directeur m’a demandé de le prendre en photo avec des élèves et un vieux tableau sur lequel il a écrit les remerciements « Misaotra Philippe ».

 

Ambovotsiritsy : Malgré le problème d’approvisionnement en eau, l’école est terminée (le préscolaire a été terminé trois semaines avant. Le tout a été réceptionné en présence d’un adjoint au Maire.

Ampasilava : Les enduits des murs des deux bâtiments sont faits, les pannes sont posées, les couches de peinture à la chaux sont faites, les portes sont posées. Les ouvriers n’attendent plus que l’arrivée des tôles pour finir le chantier. M. Lalao est parti à Tana pour les acheter et les enverra par camion.

 

Le marché couvert de Beroroha : Avec ces deux marchés (2020), les activités commerciales ne cessent de se développer. Faute de place, la plupart des vendeurs se contentent d’utiliser des petites tables rudimentaires pour vendre leurs produits.

 

Réunions ESN dans la commune de Milenake : L’éducation sanitaire et nutritionnelle a commencée dans la partie nord de la commune : Lambolo, Ankilitelo, Bekorohake, Anteteza et Tranolahatse. Perline a déjà réalisé 25 réunions (5 réunions par village) sur les 100 prévues.

 

Meubles pour les trois derniers chantiers : Les meubles de la 2e phase sont en chantier malgré les fréquentes coupures d’électricité. Les ouvriers ont terminé l’assemblage des chaises enfants, des tables 40x130 et des bancs. Ils attaquent actuellement les tables octogonales. Si tout va bien ils vont s’occuper du ponçage la semaine prochaine.

 

Le coordinateur de Projet Action. Alijaona RAJOMALAHY

 

 

Dans le cercle, le territoire d'intervention de PROJET ACTION
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION