Nouvelles des villages et des chantiers

Nouvelles des chantiers

 

Lambolo : Tout va bien dans le village. Malgré la sècheresse, le patriarche a fait une bonne récolte cette année. Il emmagasine chez lui 60 sacs de riz blanc.

Concernant le chantier, la nouvelle école est implantée à environ 20m à l’ouest de la petite école en paille faite par les parents d’élèves. Les travaux de fouille sont faits. Les ouvriers s’occupent actuellement du soubassement, ils comptent le finir cette semaine et attaqueront le coulage des agglos lundi.

 

Antsonomarify : M. Lalao a confié aux villageois le transport en charrettes des blocages et leur a promis de donner l’argent destiné au gasoil. Les appros en sable ont été faits en camion. Les membres de la chorale se sont relayés pour activer le chargement et déchargement et en  moins d’une semaine, le sable et les blocages nécessaires à la construction sont livrés sur le chantier. La fouille de la fondation est faite, l’équipe de chantier s’occupe actuellement du ferraillage et de l’assemblage des planches de coffrage, elle ambitionne de finir la fondation cette semaine et commencer le coulage des agglos au début de la semaine prochaine.

 

Androtsy : M. Lalao a bien démarré les travaux le 1er mai. Avec la bonne organisation du comité de construction et la participation effective des villageois, les appros sont  faits en quelques jours. Les travaux de l’école sont actuellement au niveau de l’élévation des murs. Lors de mon dernier passage, j’ai compté 837 agglos. Si tout va bien à ma prochaine descente sur le terrain, les murs seront au-dessus de l’appui fenêtre.

 

Marofoty : La salle polyvalente est implantée sur le côté sud-est du bureau de la commune. Le sable et les blocages nécessaires à la construction sont déjà sur le chantier. L’équipe de Lalao finissait le soubassement quand je suis passé.

 

Tsihake : Les tôles rouillées sont démontées avec les morceaux de charpente métallique endommagés. Les claustras marquant notre intervention sont posés. Les fissures sont réparées et les enduits des parties au-dessus des plafonds sont faits. Les pannes et les tôles sont commandées, l’équipe n’attend que la livraison pour les poser et finir la toiture.

 

Manombo : Comme à Tsihake, les vieilles tôles sont démontées avec les charpentes endommagées. Les claustras marquant notre intervention sont posés. Les ouvriers  sont en train de finir les enduits des parties qui étaient au-dessus des plafonds quand je suis passé au chantier. Les pannes et les tôles sont commandées. En attendant la livraison, les ouvriers vont terminer les réparations et  revêtements des poteaux.

Concernant le Gite d’Etape, la fondation est faite. L’équipe attaque actuellement le coulage des agglos.

 

Tsandamba : Comme notre moto n’est pas performante, je suis allé à Tsandamba en taxi-brousse.  Manitra et son équipe sont installés dans une des maisons en vondro au nord du débarcadère. Les matériaux de construction sont stockés dans la pièce où étaient hébergées les footballeuses du CFP. Les appros en blocages ne sont pas dans le souci de l’équipe. Celle-ci n’a fait que ramasser les blocages sur place. Comme la carrière de sable se trouve à peine à 300 m au nord du chantier, Manitra a confié aux villageois le transport en charrettes du sable. Comme M.Lalao à Antsonomarify, il leur a aussi donné l’argent prévu pour le gasoil. Manitra m’a informé au téléphone que la fouille de la fondation du premier logement est faite. Son équipe s’occupe actuellement de l’ouvrage en infrastructure (le soubassement). Il m’a dit qu’il avait du mal à trouver le camion pour transporter les matériaux. Les taxis-brousse sont fréquemment surchargés et ne peuvent transporter que quelques sacs de ciment et avec un prix exagéré.

 

Atelier SAKAMA : Les 56 chaises enfants sont toutes montées. Quant aux tables octogonales, Il ne reste  que le ponçage des plateaux. Si tout va bien, les meubles pour le préscolaire seront prêts après la pentecôte. Concernant les autres meubles, les planches et les chevrons sont prêts mais ils veulent d’abord finir les meubles d’Antsonomarify.

 

Menuisier de Fitsitike : Malgré le temps qu’il a mis pour raboter et découper  les planches et chevrons, le menuisier a monté les chaises et les tables. Il ne reste  que le ponçage. Les mortaises des  pieds des lits sont aussi faites. Il s’occupe actuellement du sciage des longerons.

Tuléar le 16.05.2018 - Alijaona RAJOMALAHY

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION