EDITO

 

Incertitudes


Elles sont plusieurs, à commencer par ce coronavirus, quels dégâts fera-t-il ? Ici et là-bas ?

La situation de cette fin du mois de mai va t’elle perdurer ?

Poursuite de l’amélioration en France ?

Éradication ou accélération à Madagascar ?

Ré-ouverture des frontières et espaces aériens ?

A Madagascar, le 11 mai, nous en étions à 171 cas recensés  mais le 17 mai, nous arrivons à 304 dont 114 guéris et 1 décès survenu le 16 mai (2e décès le 18 mai à Tamatave)… Étonnant, mais la situation est peut- être liée à un certain isolement de l’île ?

Les frontières sont fermées, mais l’île rouge, comme on l’appelle, souffre cependant et souffrira dans les trois à six mois qui viennent du manque de touristes, du manque d’investissements et du manque d’intervenants … ONG ou autres.

En fait Madagascar souffre déjà d’épidémies dont personne ne parle : depuis début mai, il est question de la dengue qui revient  et plus encore du paludisme qui a l’air de démarrer fort cette année.

Mais cela intéresse qui ?

Très peu de monde et en premier lieu tous ceux qui ne sont pas au courant parce que personne n’en parle. Pour information, il y aura probablement cette année là-bas entre 120 000 et 150 000 morts du palud … Plus ou moins comme chaque année, cela étant d’autant plus dommage que Madagascar connaît un remède contre le palud : l’artémisia, enfin, c’est ce que l’on dit ici ou là.

Je ne suis ni scientifique, ni même spécialiste et mon inculture ne fait que constater cette dichotomie. L’artémisia entre dans la composition du médicament anti-palud, le problème est que ce médicament ... il faut l’acheter. J’aimerai pourtant avoir le temps et les moyens d’en savoir plus, car cette même plante (l’artémisia), se signale depuis quelques semaines dans la pandémie de la covid 19 à Madagascar, ses bienfaits sont même mis fortement en avant par le président de la République Malgache qui préconise sa consommation  sous forme de tisane pour ne pas être contaminé par la covid 19 … A suivre sur internet ou auprès d’amis malgaches.

A signaler, quand même, qu’à Madagascar tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur les vertus de cette plante pour lutter contre la covid 19… Souhaitons vivement que ces incertitudes soient levées pour le bien de Madagascar et des interventions de Projet Action dans le sud-ouest de cette belle île.

J’ai lancé le 9 mai les premiers chantiers 2020 même si je ne pourrai pas y aller en juin, mais pourrais-je y aller en octobre ? Et si je n’y vais pas, les projets 2021 n’avanceront pas ou ne seront pas recensés. Mais j’arrête là les supputations, car, à l’heure actuelle, je n’en finirai pas.

Attendons et espérons.

Philippe MEYER – Président de Projet Action

 

 

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.

 

 

Dans le cercle, le territoire d'intervention de PROJET ACTION
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION