PROJETS 2018

 

Salle polyvalente à Marofoty

Petit marché couvert à Marofoty

Ecole primaire publique à Lambolo (Cne de Milenake)

Gîte d’étape à Manombo (+ toilettes et douche)

Bureau et logements gendarmerie à Tsandamba (Cne Tsifota)

Piste n° 4 (Tsianisiha à Behompy) 2e et dernière phase

Réhabilitation école primaire à Tsihake (Cne de Manombo)

Réhabilitation école primaire à Manombo

100 réunions éducation sanitaire commune de Marofoty

2 classes vertes à Mangily (pour commune de Marofoty)

Sport et culture

 

Une nouvelle construction de gendarmerie ?

 

Nous venons d’inaugurer la gendarmerie de Manombo au mois d’octobre 2017.

Dans la nouvelle commune de Tsifota, les villageois demandent la construction d’un ‘’poste de gendarmerie ‘’ à Tsandamba.

 

Alors peut-on s’interroger sur le choix de Projet Action de construire ces infrastructures?

 

Rappelons notre démarche pour bien comprendre  comment une telle demande nous arrive. Au cours des missions Philipe Meyer, le président de Projet Action s’entretient, au cours de nombreuses réunions, avec les villageois, leurs élus ou représentants  afin de recueillir l’expression de leurs besoins, commune par commune parfois village par village. Ensuite ces assemblées discutent pour établir des priorités.

 

Lorsqu’un choix est établi, s’il concerne les Administrations Régionales ou Nationales nous leur  proposons le projet. Une fois toutes les parties prenantes informées et d’accord, ce choix  peut être validé et le projet  réalisé. Si la construction d’une gendarmerie est jugée prioritaire par les villageois, Projet Action va répondre favorablement à cette demande.

 

Quelques arguments qui prévalent dans les décisions de construction d’une nouvelle gendarmerie :

- ‘’ Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.’’ Article 3, de la  Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948.

- l’Etat malgache conserve  la responsabilité d’assumer totalement la prérogative régalienne de la sécurité publique. Mais comme dans d’autres domaines (santé, éducation), son budget ne le lui permet pas toujours.

- Le  niveau d’insécurité reste élevé à Madagascar  y compris dans les villages éloignés des grandes villes.

- On peut faire le constat que la sécurité  à Milenake a été améliorée à la suite de l’installation de la gendarmerie rendue possible grâce au financement de sa  construction par Projet Action. En particulier les attaques pour  vols de Zébus n’ont plus lieu dans la commune …peut-être pour se déplacer ailleurs, mais toutes les polices connaissent ce phénomène du déplacement de la délinquance …

- la construction d’une caserne de gendarmerie permet un regroupement bénéfique des gendarmes, sinon ils doivent chercher à se loger  dans les villages parfois loin du Poste de gendarmerie. De ce fait, ils sont isolés et ainsi moins encadrés par l’autorité du chef de Poste, ce qui peut nuire à la qualité de leur  travail.

 

Ces arguments n’effacent pas la priorité attribuée aux projets liés à l’éducation, la santé, ou le développement économique. On adhère à Projet Action pour ses valeurs et ses valeurs nous portent plus volontiers en effet, à s’occuper  et à soutenir l’éducation, la formation, les bibliothèques, la santé, l’approvisionnement en eau ... plutôt que la sécurité publique.

 

Pour favoriser le développement humain, nous pensons nécessaire  de soutenir tous les projets permettant aux enfants, aux jeunes, aux adultes, aux femmes et aux hommes de mieux vivre dans leur village le plus dignement possible.

André DUPORT – Secrétaire de Projet Action

 

 

Dans le cercle, le territoire d'intervention de PROJET ACTION
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION