« opération pommes de terre »

Rapport final

 

En mai 2021, Fert et ses partenaires malgaches (en particulier le Ceffel au titre du groupe Fifata) ont convenu avec Projet Action de la mise en œuvre d’un projet de renforcement de l’agriculture familiale malgache par le développement de la filière pommes de terre.

L’opération, financée par Projet Action (9760€), s’est déroulée de mai 2021 à mai 2022.

16 % de la somme ont été consacrés à la formation technique et aux échanges entre producteurs multiplicateurs (PM), 50 % pour améliorer les pratiques de stockage des pommes de terre et 34 % à la multiplication et la diffusion d’intrants agroécologiques.

Ce projet vise à améliorer les conditions de vie des producteurs au sein du groupe Fifata via le développement de la filière pomme de terre en assurant l’accessibilité des producteurs aux plants de pomme de terre de qualité (plants sains), en quantité suffisante, et à des prix accessibles au plus grand nombre.

  • Les bénéficiaires de l’action sont les 100 producteurs-multiplicateurs de plants (PM) dont environ 30% de jeunes et 25% de femmes qui approvisionnent en plants de pommes de terre environ 2 000 producteurs soit au total près de 12 000 personnes réparties sur 7 régions (Vakinankaratra, Amoron’i Mania, Itasy, Analamanga, Alaotra Mangoro, Matsiatra Ambony et Ihorombe) qui bénéficient de cette action.
    Les principaux axes d’activités sont :
    La multiplication de plants de pommes de terre sains par les PM renforcement de compétences, accompagnement, accès aux intrants agroécologiques (80 « coups de pouce » en intrants à distribuer) ;
  • L’amélioration des conditions de stockage au niveau des PM : diagnostic des conditions de stockage : 85 améliorations stockage et 5 constructions de nouveaux bâtiments de stockage à mettre en place.
  • L’amélioration de la gestion, du suivi et de la mise en marché : mise en place d’une base de données et analyse de la production de plants, conseil économique, appui à la commercialisation.

Perspectives
Les actions ont permis d’accroître le nombre de producteurs du groupe FIFATA de 40% (de 75 en 2020 à 105 en 2022). De ce fait, le volume de production de plants du groupe va progresser par rapport aux années précédentes ; les besoins en plants connaissent en parallèle une hausse de 50% (25-30 tonnes en 2020 contre 40/45 tonnes pour 2022
Des améliorations des pratiques culturales agroécologiques pour la production ont été aussi constatées : diverses alternatives pour appliquer la fertilisation biologique et la lutte biologique (par la mise en place d’une prophylaxie adaptée), et par conséquent une réduction de l’utilisation d’engrais et de pesticides de synthèse.
Des constructions et des améliorations de locaux pour le stockage de plants au niveau des producteurs vont permettre d’améliorer la qualité des plants produits tout en diminuant les pertes au stockage d’au moins 50%.
Toutefois, face à ces différentes améliorations techniques, sanitaires, organisationnelles, les demandes en plants sains ne cessent de s’accroître or l’approvisionnement en plants de pré base s’avère délicat en ce moment car le seul fournisseur de plants pré-base est une organisation étatique qui se trouve en difficulté depuis un certain temps et n’est plus capable de satisfaire les besoins en quantité et en qualité. Ceci constitue un important goulot d’étranglement de la filière. Ainsi, pour remédier à cette situation, le groupe Fifata envisage de travailler sur les chantiers suivants :
La production de plants souche : mise en place de laboratoire de culture in-vitro et installation d’une serre au niveau du centre Ceffel ;
L’analyse sanitaire des plants produits : mise en place de laboratoire de contrôle sanitaire ;
Le stockage réfrigéré des plants produits : afin d’avoir des plants germés correspondant aux calendriers culturaux des régions ;
Analyse économique de la filière ;

En juillet 2022, 2 membres de Fert (le directeur de la fédération nationale des plants de pommes de terre et le président d’un lycée d’enseignement agricole privé de Châteaudun) se sont rendus à Madagascar pour rencontrer les producteurs de pommes de terre membres de Fifata.

Cette mission a permis de renforcer les compétences techniques du groupe Fifata pour la maîtrise de la filière pommes de terre autour de 3 axes : tests de variétés (comme des plants français), analyse des chaînes de valeurs, modèle économique à l’échelle des producteurs et de leurs organisations professionnelles.

Le partage de connaissances, compétences et expériences entre professionnels agricoles de divers horizons constitue un accélérateur de développement au cœur de la démarche de Fert.

 

Catherine DALICHOUX – Secrétaire de Projet Action

 

Développement de la filière pommes de terre

 

En mai 2021, FERT et ses partenaires malgaches ont convenu avec Projet Action de la mise en œuvre d’un projet de renforcement de l’agriculture familiale malgache par le développement de la filière pommes de terre.

Ce projet vise à améliorer les conditions de vie des producteurs en assurant l’accessibilité des producteurs aux plants de pommes de terre de qualité (plants sains), en quantité suffisante et à des prix accessibles au plus grand nombre. Les bénéficiaires de l’action sont les 105 producteurs-multiplicateurs de plants (PM) qui approvisionnent en plants près de 2000 producteurs de pommes de terre, soit au total près de 12 000 personnes réparties sur 7 régions : Vakinankaratra, Amoron’i Mania, Itasy, Analamanga, Alaotra Mangoro, Matsiatra Ambony, Ihorombe, qui bénéficient de cette action.

Le rapport de FERT, reçu récemment, nous donne des informations sur les activités entre septembre et décembre 2021 :

 

1 – Formation des producteurs-multiplicateurs dans la région de Vakinankaratra.

Cette formation a été aussi un renforcement de compétences des producteurs-multiplicateurs déjà en activité. Lors de la dernière journée de formation, une visite entre producteurs-multiplicateurs de deux régions a été organisée où ils ont échangé sur les bonnes pratiques de la production de plants et sur l’agroécologie.

 

2 – Amélioration des conditions de stockage et construction de nouveaux locaux suivant les diagnostics réalisés

Les réalisations concernant les améliorations des conditions de stockages et les nouveaux bâtiments de stockage : 5 constructions et 72 améliorations de stockage. 13 améliorations de stockage restent encore à réaliser afin d’atteindre les objectifs.

 

3 – Mise en place des « kits » agroécologiques

Les « kits » agroécologiques (1 kit = 60 plantes bio pesticides + 1 kg de semences de légumineuses tephrosia (ou haricot empoisonneur de poissons +1 bac de lombric +1000 boutures de tithonia (ou tournesol mexicain- vertu termicide) +1 bassin compost liquide mis en place au niveau de chaque région entre septembre et décembre : 75 kits ont été distribués et 5 restent à mettre en place.

 

4 – Les activités prévues sur la période de février à mai 2022 sont :

  • Diagnostic pour l’amélioration des conditions de stockage de plants des 7 nouveaux producteurs-multiplicateurs
  • Réalisation des 13 améliorations de stockage restantes
  • Suivi et réception des 5 constructions de locaux pour stockage et des 85 améliorations
  • Distribution et mise en place des « kits agroécologiques » restants. Suivi/accompagnement de la mise en œuvre des bonnes pratiques et utilisation des « kits agroécologiques ».
  • Formation des 9 techniciens sur l’utilisation de base de données « production de plants de pommes de terre »

 

Catherine DALICHOUX – Secrétaire de Projet Action

Dans le cercle, le territoire d'intervention de PROJET ACTION
Version imprimable | Plan du site
© ASSOCIATION PROJET ACTION